• Rouvière – un écogîte.

    Le projet consiste à réaménager une ancienne bâtisse dans le hameau de Rouvière dans la commune de Florac afin de proposer un écogite sur le chemin de Stevenson. Les murs en pierre ont été repris, restructuré et rehaussé avec des ouvertures en relation avec le paysage. La charpente est en châtaignier en fermette traditionnelle avec un pas tous les 60 cm. Les menuiseries sont en aluminium. Une extension en bois, bardage douglas, a permis de faire une cuisine panoramique qui donne sur une terrasse. IMG_6277
  • Le champ des possibles en Corée !

    corée accueilAu festival des jardins de SUNCHU. A visiter jusqu'en 2020
    • corée accueilAu festival des jardins de SUNCHU. A visiter jusqu'en 2020" data-img-width="" data-img-height="">
    • corée-01
    • corée-3
  • Trophées Bois Île-de-France 2017

    1 er Prix dans la catégorie Bâtiments publics et tertiaires pour le siège social de Sofratherm L'équipe au complet. merci à toutes et tous !  
  • Le champ des possibles

    La cellule verte, en partenariat avec Super sans Plomb, présente au Festival International des Jardin, Chaumont sur Loire. Ouverture Avril 2016.  
  • /// 30 logements RT2012 en ossature Bois / Caen Beaulieu

    prix boisLivraison Janvier 2014 Maître d'ouvrage : SCDI La Caenneaise Architectes : Jean-François Leclerc & Hervé d'Aviau de Ternay Le projet est situé dans la zac Beaulieu en périphérie de Caen, frange où l’urbanité laisse le pas à la ruralité. Chaque bâtiment est en R+2, desservis par un escalier ouvert dispensant son éclairage naturel aux paliers qu’il dessert. Chaque niveau intègre quatre logements disposés aux quatre angles du volume, lieux privilégiés en double exposition au bénéfice des séjours. Les logements s’organisent sur ce séjour avec cuisine ouverte.
  • /// Un plateau d’activités à Suresnes

    Dans un tissu pavillonaire à Suresnes, la société Sofratherm souhaite s’agrandir et profiter de cette opération pour créer un bâtiment durable exemplaire. Construction bois, label Effinergie. Surface 500 m2. Architectes : Jean-François Leclerc & José Piquer, collaboratrice : Julie Dubois Ingénieur bois : Yves Marie Ligot BET thermique : BET Leroux BET structure : Buchet Phase : Livraison juillet 2016
  • /// Solutions pour un habitat accessible à 100%, une maison dans le Gard

    Une maison et son annexe totalement adaptée pour l'habitat à mobilité réduite. Un projet horizontal qui se déploie à travers une rangée de pins. Architectes Jean-François Leclerc Cristina Morano BET : Mallard et Beccamel Phase : Livraison juillet 2015
  • /// Une maison de ville, Paris XX

    Redonner à cette maison du début du siècle dernier une ouverture vers le jardin côté sud et une indépendance complète de ses 3 niveaux : tel était l'objet de cette réhabilitation. Un rez-de-chaussée, lieu de travail et chambre d'amis, un premier étage séjour-cuisine et studio indépendant, et enfin au deuxième étage la chambre principale. Les volets bois ont permis de « mettre cette maison en cabane », suivant l'expression du client le jour de grand soleil. Architectes : José Piquer, Julie Dubois Budget : 350 000 euros.
  • /// La villa verticale

    Un immeuble de 30 logements BBC à Caen pour la SCDI La Caennaise. Il s’agit de la première opération en France d’un immeuble de huit étages totalement réalisé en bois. Cet édifice s’inscrit dans le cadre de l’opération Villa Urbaine durable lancée par le ministère de l’équipement. Le bâtiment s’inscrit dans une démarche écologiquement exemplaire et offre à chaque résident une parcelle de terre comme jardin potager grâce notamment à un dispositif de récupération d’eaux pluviales. Phase : APD Architectes jean-François Leclerc & Pascal Quéré, Collaboratrice : Felana Ratsimbazafy BET BOIS : Yves Marie Ligot BET Fluides : Techniconsult
  • /// Une extension de bois à Versailles

    Une petite extension en bois de 35m² de plancher sur deux niveaux, afin de créer la chambre d'un des enfants de cette grande famille. Le projet fait suite à une rénovation générale de la maison.
  • /// Rénovation d’une résidence étudiante à Nantes

    Une première phase d’étude diagnostic du bâtiment sur le plan des usages, de sa qualité architecturale et des son coût energétique, nous permet de définir notre intervention pour la rénovation et la modernisation de la résidence. Ajout d'isolation extérieure, restructuration totale de la façade : le bâtiment signal dans la ville. Réaménagement des zones collectives (cafétéria, accueil, cour, etc. et des chambres). Architectes : Jean-François Leclerc & José Piquer, Julie Dubois BET : BERIM Loire Atlantique Maîtrise d’Ouvrage : DRGC Phase : faisabilité
  • /// Un dispositif maison-atelier de sculpture-école de théâtre

    Il s'agit d'une construction neuve dans le contexte pavillonnaire de Lagny. Le projet se déploie sur un terrain légèrement en pente vers une vallée. Le plan masse articule les trois types d’espaces extérieurs en réinterprétant l’échelle poétique de la découpe du parcellaire. Les différents corps de bâtiment se glissent à travers les arbres existants. Le parti pris architectural colle au plus près à sa partie constructive. Objectif construction aux normes HQE dans uncadre économique à moins de 1 000 euros le m2 avec une part d’auto-construction sur les lots secondaires. Architectes José Piquer & Jean-François Leclerc, Felana Ratsimbazafy Phase : APD
  • /// La maison solaire

    Dans la commune d'Alvignac (Lot) conception et réalisation d'une maison à énergie positive. Construction bois. Architecte : jean-François Leclerc    
  • /// Aulnay sous bois

    Un dialogue urbain établi. Assurer les continuités urbaines des rues des Saules et d’Artois prolongées et établir un dialogue avec les constructions riveraines. Affirmer et renforcer les qualités de paysage que propose aujourd’hui la présence du plateau, de ses talus et alignements d’arbres et tirer parti de cette situation urbaine particulière et valorisante, en bordure du plateau sportif.C’est sur ce site remodelé que le programme de logements devra exprimer son caractère domestique tout en assurant son rôle dans le paysage ouvert du secteur du vélodrome. Il s’agira de créer ici les conditions d’une nouvelle qualité de vie urbaine par la capacité du projet à marquer le lieu et surtout accueillir de nouveaux usages, de nouveaux habitants dans un cadre urbain partagé. Des jardins généreux pour l’agrément de tous. Un paysage à l’échelle du quartier. Ce ne sont pas que des jardins de coeur d’îlot mais de véritables coulées vertes visibles de tous. Axés nord-sud ils seront baignés de soleil. Des terrasses plantées assureront le dénivelé entre les jardins hauts sur le plateau de remblai et ceux au niveau des rues. Ces jardins en lanières disposés entre les bâtiments prolongent en quelque sorte le parcellaire pavillonnaire et assurent la continuité du paysage. Lieu : Aulnay Sous Bois Maître d’ouvrage : Groupe Meunnier Surface : 125 m2 shon Programme : 99 logements Phase : Concours Architectes: LLTR / La Cellule Verte. Jean-François Leclerc / Antonio Morales
  • /// Un foyer-logement dans le Lot

    La Cellule Verte s'attache à mettre son expertise au service d'opérations menées dans une optique d’économie solidaire. Ainsi à la demande de la commune d’Alvignac dans le Lot, La Cellule Verte apporte son soutien au montage d’un projet de foyers-logements. L’idée est de créer une structure d’habitat non médicalisée à destination des personnes agées vivant isolées en milieu rural et désireuses de mutualiser un certain nombre de services (repas, animation, présence d’un personnel médical, etc.) au cœur du village. La Cellule Verte participe à l’élaboration du cahier des charges, au montage financier, et à la faisabilité architecturale. Phase : faisabilité / mise en place du cahier des charges Architecte : Jean-François Leclerc
  • /// Maisons individuelles bioclimatiques

    Pour répondre aux besoins réels en France de logements accessibles et respectueux de l’environnement, La Cellule Verte s’intéresse particulièrement à la filière bois, notamment dans le domaine de la préfabrication qui présente les nombreux avantages d’être 1- peu onéreux, 2- souple et modulaire, 3- peu polluant, 4- rapide à mettre en œuvre, 5- réalisés en usine donc à la fabrication totalement rationalisée, etc. La Cellule Verte développe des protoypes de maisons individuelles destinées à répondre de façon éco-industrielle aux nombreuses demandes d’accession en France (poussée démographique, explosion des familles mono-parentales, allongement de la durée de vie) mais aussi de nouveaux phénomènes d’habitat générés par la globalisation (la rurbanité).En partenariat avec différentes agences immobilières dans les départements du Lot et la Dordogne, La Cellule Verte met en œuvre un dispositif d’aide à la construction de maisons individuelles d’architectes et respectueuses de l’environnement. La stratégie est d’offrire une gamme de maisons modulaires, accessibles, à haute performances énergétique, en proposant à la clientelle un service global allant de l’assistance à l’achat du terrain, à l’aide au montage financier (partenariat avec des agences bancaires locales, informations sur les dispositifs de defiscalisation, etc.) jusqu’à la livraison d’une maison sur mesure. Chaque projet sera la déclinaison d’un prototype modulaire en construction bois. Actuellement plusieurs prototypes sont à l’étude (la maison spirale, la nouvelle grange, la maison solaire, etc.)